Le pit bike et son moteur : petit engin, mais grande complexité technique

Vous conduisez votre pit bike avec une exceptionnelle maîtrise et une admirable dextérité. Mais savez-vous (si ce n’est pas encore le cas) que vous pouvez améliorer vos performances si votre pit bike est très bien entretenu ? Jusque là vous confiez cet entretien et la maintenance à des mécaniciens et autres spécialistes. Mais que diriez-vous de vous initier également aux questions techniques ? Il ne s’agit pas de vous substituer par la suite aux professionnels. L’objectif est d’assister à leur travail, de comprendre ce qu’ils font et ce qu’ils disent. Plus vous serez investi dans l’entretien de votre pit bike, plus vous pourrez le rendre puissant. Et, en termes de performance, le passage obligé c’est bien évidemment le moteur. Voici quelques notions à connaître sur le moteur.

Un bloc fait de plusieurs composants

Le moteur, contrairement à ce que suggère son nom, n’est pas un bloc de pièce. Il s’agit, en réalité, d’une association de plusieurs pièces. Chacune de ces pièces peut être changée et remplacée lorsqu’elles sont détruites ou qu’elles sont partiellement endommagées. Si un jour cela vous arrivait, notez que vous trouverez des pièces de moteur sur la boutique en ligne https://www.wkx-racing.com/141-piece-moteur-pit-bike-dirt-bike. Voici quelques compositions du moteur : culasse, cylindre, piston, vilebrequin, carter, joint moteur. On peut également citer des pièces dont l’existence est essentielle au fonctionnement du moteur, dont la présence permet au moteur de jouer son rôle. Il s’agit de la boîte de vitesse ainsi que de l’embrayage, pompe à huile, jauge à huile, filtre à huile, bouchon de vidange, radiateur. Lorsque vous connaîtrez et maîtriserez le fonctionnement ainsi que le rôle de chacun de ces éléments dans et pour le moteur, votre pit bike commencera à ne plus avoir de secret pour vous. Oui, comme il a été dit en introduction, il ne suffit pas de conduire un pit bike pour en être un expert. La passion du pit bike passe également par une connaissance, même superficielle, de ses moult aspects techniques.

Le moteur constitue l’un des critères de choix d’un pit bike

Comment choisir son premier pit bike ? En allant sur ce lien, vous aurez une explication précise et détaillée de la démarche à adopter pour être sûr de ne pas regretter votre achat. Mais s’il fallait retenir un critère fondamental, ce serait le moteur. Tout d’abord, une information de base : la puissance du moteur à essence (ce qui est le cas du pit bike) est directement liée à la « cylindrée », la cylindrée étant elle-même exprimée en centimètre cube (le fameux « cc »). Au fur et à mesure que la cylindré augmente, vous avez affaire à un moteur de plus en plus puissant. Notez que le centimètre cube a son équivalent en « chevaux » (ou « ch »). Le terme « cylindrée » n’est pas utilisé arbitrairement. Il fait référence à l’anatomie du moteur thermique (le moteur à essence). Vous avez noté que parmi les composants du moteur figurent le cylindre et le piston. En réalité, le cylindre abrite le piston et c’est ce couple qui est à l’origine de la compression du mélange air essence puis de son explosion avec une étincelle produite par la bougie, entraînant la propulsion du pit bike.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *